nina chalot

chalotnina@gmail.com

+33 6 31 27 24 03

Nina Chalot est designer. Elle vit et travaille à Paris.

Elle développe depuis 2010 une pratique à la frontière du design, de la performance, de l’architecture et de la sociologie. Son travail navigue entre les échelles et les enjeux. Cette transversalité lui permet de porter un regard croisé, chaque fois enrichi de nouvelles manières de transformer le réel. Elle conjugue actuellement le développement de projets artistiques et des collaborations avec différentes structures dans le domaine de la scénographie, de l’architecture, du graphisme. Elle enseigne par ailleurs la céramique et le design.

Avec Romain Delamart, elle est fonde le collectif Les mouvements immobiles. Ils interrogent au travers de la scène, la performance ou l'installation artistique, les objets industriels, les systèmes qui les encadrent et les pratiques qu'ils génèrent.

Formée à la danse et à la céramique très jeune, Nina Chalot se dirige vers le design industriel et entre à l’ENSCI-Les Ateliers dont elle sort diplômée en 2016. Elle côtoie le metteur en scène Robert Wilson lors d’une résidence au Watermill Center, où elle travaille comme photographe. Elle collabore notamment avec les designers Ronan et Erwan Bouroullec sur des projets de mobilier, et avec Ramy Fischler sur des projets de scénographie d’exposition, de théâtre et d’opéra, aux côtés du metteur en scène Cyril Teste.

En 2018 elle est lauréate de l’Aide Individuelle à la Création de la DRAC-Île de France, et finaliste de la bourse Agora pour le design.

En 2020, elle réside avec le studio d’architecture FORALL, au Centre International d’Art et du Paysage de Vassivière. Elle est également finaliste aux côtés de Romain Delamart, du concours Danse Élargie, organisé par le Théâtre de la Ville et Boris Charmatz.

Érosion

+ -
architecture
CIAP
2020
Cet été sera inaugurée la construction paysagère conçue lors de la résidence au Centre International d’Art et du Paysage de Vassivière avec Nicolas Bouisson de FORALL Studio

Créer des éléments architecturaux qui associent deux états d’une même matière : terre crue et terre cuite. Ralentir, par l’incrustation dans le pisé de formes en céramique émaillée, l’écoulement de l’eau en surface, pour en moduler l’érosion. Travailler l’orientation de ces architectures dans le paysage et jouer avec les éléments : vent, pluie et soleil. Permettre de se mouvoir entre des monolithes de terre marqués par le temps. Déceler l’érosion et ses différentes expressions.

En collaboration avec Nicolas Bouisson de FORALL Studio

Créer des éléments architecturaux qui associent deux états d’une même matière : terre crue et terre cuite. Ralentir, par l’incrustation dans le pisé de formes en céramique émaillée, l’écoulement de l’eau en surface, pour en moduler l’érosion. Travailler l’orientation de ces architectures dans le paysage et jouer avec les éléments : vent, pluie et soleil. Permettre de se mouvoir entre des monolithes de terre marqués par le temps. Déceler l’érosion et ses différentes expressions.

En collaboration avec Nicolas Bouisson de FORALL Studio

Fox trott

+ -
danse
Théâtre de la ville
2020
Représentation à l'espace Pierre Cardin dans le cadre du concours Danse Élargie les 13 et 14 Juin 2020

La trottinette électrique remplace la marche, mais elle ne remplace pas la voiture. Sous couvert de liberté individuelle sans limite et de mobilité extrême et débridée, l’usager se déplace sans mouvement. Lui et son véhicule fusionnent temporairement en une nouvelle entité. L’homme-trottinette et la femme-trottinette se déplacent par translation dans le référentiel ville, de manière uniforme et inerte. Ils accélèrent comme s’ils étaient libres, mais ils ne font pas un geste, ils sont privés de mouvement. Ils vont seuls. Quelques gestes infimes subsistent tout de même. Des gestes absents. Nous inventorions ce vocabulaire étroit et silencieux. Il nous faut l’approprier, l’amplifier et le réincarner dans la danse. Déplacer l’inertie. Retrouver de la liberté dans ces mouvements immobiles.

Collaboration avec Romain Delamart Performers Rémi N'Guyen, Flora Langlois, Flora Fixi, Florence Campana, Hugues Couverchel, Alix Maheke, Hélène Combal-Weiss.

La trottinette électrique remplace la marche, mais elle ne remplace pas la voiture. Sous couvert de liberté individuelle sans limite et de mobilité extrême et débridée, l’usager se déplace sans mouvement. Lui et son véhicule fusionnent temporairement en une nouvelle entité. L’homme-trottinette et la femme-trottinette se déplacent par translation dans le référentiel ville, de manière uniforme et inerte. Ils accélèrent comme s’ils étaient libres, mais ils ne font pas un geste, ils sont privés de mouvement. Ils vont seuls. Quelques gestes infimes subsistent tout de même. Des gestes absents. Nous inventorions ce vocabulaire étroit et silencieux. Il nous faut l’approprier, l’amplifier et le réincarner dans la danse. Déplacer l’inertie. Retrouver de la liberté dans ces mouvements immobiles.

Collaboration avec Romain Delamart Performers Rémi N'Guyen, Flora Langlois, Flora Fixi, Florence Campana, Hugues Couverchel, Alix Maheke, Hélène Combal-Weiss.

Retouches

+ -
art
2020

Les retoucheries sont des espaces de liberté : indépendants, les retoucheurs et retoucheuses travaillent les vêtements standards pour les faire devenir uniques. Leur domaine d’action est infini. Leur regard et l’attention portée à ces objets en série, parfois de mauvaise facture, les fait devenir précieux. Il en résulte des semi-produits, ourlets et surpiqués par le bas, parfois présentants un élément d’ornementation, et ouverts par le haut.

Retouches est un tapis en dégradé réalisé à partir de chutes de bas de pantalons glanés dans les boutiques de retouches des 18ème, 19ème et 20ème arrondissements de Paris. Il réunit les fragments non utilisés de pantalons portés par les habitants de ces quartiers et en révèle les individualités au travers des matières, des couleurs et des formats. Il met aussi en avant des similarités : la prédominance du jean, des couleurs plutôt froides et sombres.

Collaboration avec Romain Delamart

Les retoucheries sont des espaces de liberté : indépendants, les retoucheurs et retoucheuses travaillent les vêtements standards pour les faire devenir uniques. Leur domaine d’action est infini. Leur regard et l’attention portée à ces objets en série, parfois de mauvaise facture, les fait devenir précieux. Il en résulte des semi-produits, ourlets et surpiqués par le bas, parfois présentants un élément d’ornementation, et ouverts par le haut.

Retouches est un tapis en dégradé réalisé à partir de chutes de bas de pantalons glanés dans les boutiques de retouches des 18ème, 19ème et 20ème arrondissements de Paris. Il réunit les fragments non utilisés de pantalons portés par les habitants de ces quartiers et en révèle les individualités au travers des matières, des couleurs et des formats. Il met aussi en avant des similarités : la prédominance du jean, des couleurs plutôt froides et sombres.

Collaboration avec Romain Delamart

1,2,3

+ -
objet
La fabrique nomade
2019

Tabourets réalisés par Karam Katerji dans la cadre du programme d’insertion d’artisans migrants de l’association La Fabrique nomade.

Originaire de Hakassé en Syrie, pays de terres agricoles, Karam étudie à l’université d’Alep pour devenir ingénieur agronome. De retour dans sa ville d’origine après ses études, il ouvre un atelier avec son frère de fabrication de pièces de machines agricoles. Il vit en France depuis 2016.

Réalisation Karam Katerji, accueilli par l’atelier Métal design

Tabourets réalisés par Karam Katerji dans la cadre du programme d’insertion d’artisans migrants de l’association La Fabrique nomade.

Originaire de Hakassé en Syrie, pays de terres agricoles, Karam étudie à l’université d’Alep pour devenir ingénieur agronome. De retour dans sa ville d’origine après ses études, il ouvre un atelier avec son frère de fabrication de pièces de machines agricoles. Il vit en France depuis 2016.

Réalisation Karam Katerji, accueilli par l’atelier Métal design

Appartement Saint Germain en Laye

+ -
architecture
Privé
2020

Conception textile dans un appartement de 60m2 à Saint Germain en Laye. Dessin d’un motif sur mesure brodé, en relation avec le tableau Les terrasses de Saint Germain.

Confection textile sur mesure Ophélie Marchand Broderie Farooq Gul chez BC Diffusion

Conception textile dans un appartement de 60m2 à Saint Germain en Laye. Dessin d’un motif sur mesure brodé, en relation avec le tableau Les terrasses de Saint Germain.

Confection textile sur mesure Ophélie Marchand Broderie Farooq Gul chez BC Diffusion

Appartement rue Monsieur Leprince

+ -
architecture
Privé
2019

Cet appartement traversant, au dernier étage d’un immeuble du début du 19ème siècle, appartenant autrefois à Annette Giacometti, se situe dans le quartier Odéon à Paris. Côté cour, la chambre accueille dans sa bibliothèque de nombreux ouvrages et œuvres d’art issues de la collection de la propriétaire, historienne de l’art passionnée du mouvement moderne. Côté rue, la cuisine se modernise et les matériaux utilisés dégagent une atmosphère sobre et chaleureuse en s’ouvrant sur le salon.

Réalisation des travaux Innovation Bâtiment SARL

Cet appartement traversant, au dernier étage d’un immeuble du début du 19ème siècle, appartenant autrefois à Annette Giacometti, se situe dans le quartier Odéon à Paris. Côté cour, la chambre accueille dans sa bibliothèque de nombreux ouvrages et œuvres d’art issues de la collection de la propriétaire, historienne de l’art passionnée du mouvement moderne. Côté rue, la cuisine se modernise et les matériaux utilisés dégagent une atmosphère sobre et chaleureuse en s’ouvrant sur le salon.

Réalisation des travaux Innovation Bâtiment SARL

Le marché de l'art sous l'occupation

+ -
scénographie
Mémorial de la Shoah
2019

À travers plus de 300 documents se déploie une galerie éloquente de protagonistes, qu’ils soient marchands, commissaires-priseurs, experts ou bien encore conservateurs de musées. Pour bien comprendre le rôle de chacun dans le contexte historique, on entre dans le lieu de leurs agissements : galeries d’art parisiennes, salles de ventes aux enchères à Paris mais également à Nice. La scénographie immerge le visiteur dans ces univers suggérés, où les documents d’archives prennent le rôle d’élément du décor.

Commanditaire Mémorial de la Shoah Commissariat scientifique Emmanuelle Polack Commissariat et coordination Marie-Édith Agostini Scénographie Nina Chalot pour RF Studio Signalétique Atelier Baudelaire  Créations Audiovisuelles Matthieu Foulet Créations Sonores Bertrand Gauguet

À travers plus de 300 documents se déploie une galerie éloquente de protagonistes, qu’ils soient marchands, commissaires-priseurs, experts ou bien encore conservateurs de musées. Pour bien comprendre le rôle de chacun dans le contexte historique, on entre dans le lieu de leurs agissements : galeries d’art parisiennes, salles de ventes aux enchères à Paris mais également à Nice. La scénographie immerge le visiteur dans ces univers suggérés, où les documents d’archives prennent le rôle d’élément du décor.

Commanditaire Mémorial de la Shoah Commissariat scientifique Emmanuelle Polack Commissariat et coordination Marie-Édith Agostini Scénographie Nina Chalot pour RF Studio Signalétique Atelier Baudelaire  Créations Audiovisuelles Matthieu Foulet Créations Sonores Bertrand Gauguet

Opening night

+ -
scénographie
CND Le Quai - Angers
2019

Scénographie pour la pièce de théâtre Opening Night mise en scène par Cyril Teste, d’après le scénario du film de John Cassavetes.

vidéo

Avec Isabelle Adjani, Morgan Lloyd Sicard et Frédéric Pierrot Mise en scène Cyril Teste Direction artistique Ramy Fischler Scénographie Nina Chalot pour RF Studio Création lumière et régie générale Julien Boizard Musique originale Nihil Bordures Vidéo Nicolas Doremus Vidéo en direct Mehdi Toutain-Lopez Chef opérateur son Thibault Lamy Costumes Katia Ferreira Direction de production Nicolas Roux Chargée de production Julie Salles

 

Scénographie pour la pièce de théâtre Opening Night mise en scène par Cyril Teste, d’après le scénario du film de John Cassavetes.

vidéo

Avec Isabelle Adjani, Morgan Lloyd Sicard et Frédéric Pierrot Mise en scène Cyril Teste Direction artistique Ramy Fischler Scénographie Nina Chalot pour RF Studio Création lumière et régie générale Julien Boizard Musique originale Nihil Bordures Vidéo Nicolas Doremus Vidéo en direct Mehdi Toutain-Lopez Chef opérateur son Thibault Lamy Costumes Katia Ferreira Direction de production Nicolas Roux Chargée de production Julie Salles

 

Hamlet

+ -
scénographie
Opéra comique
2018

Fondée sur la coexistence d’images filmiques et scéniques, la scénographie entend ouvrir une réflexion sur l’articulation entre vérité et représentation. Elle consiste en un dispositif d’écrans en mouvement capable tout à la fois de suggérer l’enfermement des personnages et la circulation permanente des corps à l’intérieur du huis-clos.

Direction musicale Louis Langrée Mise en scène Cyril Teste Direction artistique Ramy Fischler Scénographie Nina Chalot pour RF Studio Costumes Isabelle Deffin Dramaturgie Leila Adham Lumières Julien Boizard Conception Vidéo Nicolas Dorémus Mehdi Toutain-Lopez

 

Hamlet Stéphane Degout Ophélie Sabine Devieilhe Claudius Laurent Alvaro Gertrude Sylvie Brunet-Grupposo Laërte Julien Behr Le Spectre Jérôme Varnier Chœur Les éléments Orchestre des Champs-Élysées

Fondée sur la coexistence d’images filmiques et scéniques, la scénographie entend ouvrir une réflexion sur l’articulation entre vérité et représentation. Elle consiste en un dispositif d’écrans en mouvement capable tout à la fois de suggérer l’enfermement des personnages et la circulation permanente des corps à l’intérieur du huis-clos.

Direction musicale Louis Langrée Mise en scène Cyril Teste Direction artistique Ramy Fischler Scénographie Nina Chalot pour RF Studio Costumes Isabelle Deffin Dramaturgie Leila Adham Lumières Julien Boizard Conception Vidéo Nicolas Dorémus Mehdi Toutain-Lopez

 

Hamlet Stéphane Degout Ophélie Sabine Devieilhe Claudius Laurent Alvaro Gertrude Sylvie Brunet-Grupposo Laërte Julien Behr Le Spectre Jérôme Varnier Chœur Les éléments Orchestre des Champs-Élysées

L'intelligence de la main

+ -
scénographie
Fondation Bettencourt Schueller
2018

La Fondation Bettencourt Schueller présente l’exposition « Pour l’intelligence de la main» dont le commissariat est assuré par Alain Lardet dans le cadre de l’exposition internationale dédiée aux métiers d’art européens «Homo Faber, crafting a human future» organisée par la fondation Michelangelo à la fondation Giorgio Cini à Venise. La scénographie propose un parcours à la fois physique et virtuel qui questionne le rapport entre l’artisanat d’art et la modernité. Elle est conçue en deux temps : une découverte physique des œuvres et une immersion virtuelle dans les ateliers d’artisans d’art. Cette installation, composée de murs en terre crue réalisés par l’atelier d’Amàco, est une prouesse artisanale. Elle valorise le développement de pratiques éco-responsables et met en exergue l’avenir des métiers d’art au temps de la technologie.

Commanditaire Fondation Bettencourt Schueller Commissaire Alain LardetDirection artistique Ramy fischler Chef de projet et coordination Vincent le Bourdon pour RF Studio Conception scénographique Nina Chalot pour RF Studio Signalétique Atelier Baudelaire Vidéo mapping Nicolas Weyrich Réalisation des murs en terre crue Amàco Réalisation des films en réalité virtuelle Alain Fleischer Production des films Le Fresnoy Expertise pour la diffusion des films MK2 Agency Création oflactive Francis Kurdjian

La Fondation Bettencourt Schueller présente l’exposition « Pour l’intelligence de la main» dont le commissariat est assuré par Alain Lardet dans le cadre de l’exposition internationale dédiée aux métiers d’art européens «Homo Faber, crafting a human future» organisée par la fondation Michelangelo à la fondation Giorgio Cini à Venise. La scénographie propose un parcours à la fois physique et virtuel qui questionne le rapport entre l’artisanat d’art et la modernité. Elle est conçue en deux temps : une découverte physique des œuvres et une immersion virtuelle dans les ateliers d’artisans d’art. Cette installation, composée de murs en terre crue réalisés par l’atelier d’Amàco, est une prouesse artisanale. Elle valorise le développement de pratiques éco-responsables et met en exergue l’avenir des métiers d’art au temps de la technologie.

Commanditaire Fondation Bettencourt Schueller Commissaire Alain LardetDirection artistique Ramy fischler Chef de projet et coordination Vincent le Bourdon pour RF Studio Conception scénographique Nina Chalot pour RF Studio Signalétique Atelier Baudelaire Vidéo mapping Nicolas Weyrich Réalisation des murs en terre crue Amàco Réalisation des films en réalité virtuelle Alain Fleischer Production des films Le Fresnoy Expertise pour la diffusion des films MK2 Agency Création oflactive Francis Kurdjian

Imbriquer

+ -
architecture
Ville de Los Teques
2016

Recherches autour de la production locale d’éléments architecturaux préfabriqués en béton et céramique destinés à la rénovation et à la construction de nouveaux logements, dans un quartier populaire de Los Teques, ville préfecture de l’état de Miranda, située au nord de Caracas. Ces éléments répondent au climat tropical, à la tradition plastique colorée et contrastée présente au Venezuela, aux moyens de productions en oeuvre sur place, et au plaisir de l’appropriation.

Projet lauréat de l’Aide Individuelle à la Création de la Drac Île de France 2017. Finaliste de la bourse Agora pour le design, Ministère de la Culture 2017.

Directeurs de diplôme Jean-François Parent, architecte directeur du Laboratoire International pour l'Habitat Populaire et Matt Sindall, designer.

Maire de Los Teques Francisco Garcès Avec l’aide d’Eqiom et de l’atelier Graines de Terre à Montreuil.

Recherches autour de la production locale d’éléments architecturaux préfabriqués en béton et céramique destinés à la rénovation et à la construction de nouveaux logements, dans un quartier populaire de Los Teques, ville préfecture de l’état de Miranda, située au nord de Caracas. Ces éléments répondent au climat tropical, à la tradition plastique colorée et contrastée présente au Venezuela, aux moyens de productions en oeuvre sur place, et au plaisir de l’appropriation.

Projet lauréat de l’Aide Individuelle à la Création de la Drac Île de France 2017. Finaliste de la bourse Agora pour le design, Ministère de la Culture 2017.

Directeurs de diplôme Jean-François Parent, architecte directeur du Laboratoire International pour l'Habitat Populaire et Matt Sindall, designer.

Maire de Los Teques Francisco Garcès Avec l’aide d’Eqiom et de l’atelier Graines de Terre à Montreuil.

Espace virtuel d'exposition

+ -
interface
ENSCI-Les Ateliers
2016

L’exposition “Préfabriquer” a été rendue visitable à distance. Un espace virtuel agrémenté d’une interface permet de consulter le contenu spatialisé.

Conception de l’espace virtuel Raphaël Kuntz Graphisme Agnès Falandry

L’exposition “Préfabriquer” a été rendue visitable à distance. Un espace virtuel agrémenté d’une interface permet de consulter le contenu spatialisé.

Conception de l’espace virtuel Raphaël Kuntz Graphisme Agnès Falandry

Préfabriquer

+ -
architecture
Eqiom
2015

L’exposition présentée à l’ENSCI-Les Ateliers puis à la maison de l’architecture d’Île de France fait l’hypothèse d’une histoire d’amour entre la fabrication industrielle et l’architecture, dont l’entremetteur serait le béton. Elle questionne cette relation via une série de pièces de formes – vidéos, interview sonore, livres, images imprimées, échange épistolaire, carte – et sous des points de vue – sociologique, architectural, politique, technique, personnel – à chaque fois différents.

Sous la direction de Christian Barani Graphisme Agnès Falandry Mécène Holcim France, Betocib, Cimbéton Conseil scientifique Pierre Vuillemin

L’exposition présentée à l’ENSCI-Les Ateliers puis à la maison de l’architecture d’Île de France fait l’hypothèse d’une histoire d’amour entre la fabrication industrielle et l’architecture, dont l’entremetteur serait le béton. Elle questionne cette relation via une série de pièces de formes – vidéos, interview sonore, livres, images imprimées, échange épistolaire, carte – et sous des points de vue – sociologique, architectural, politique, technique, personnel – à chaque fois différents.

Sous la direction de Christian Barani Graphisme Agnès Falandry Mécène Holcim France, Betocib, Cimbéton Conseil scientifique Pierre Vuillemin

Ruedi

+ -
objet
2014

Ruedi est un jeu de carreaux en céramique qui, combinés, peuvent former des figures ou des formes abstraites.

Ruedi est un jeu de carreaux en céramique qui, combinés, peuvent former des figures ou des formes abstraites.

1001 Bleus

+ -
art
The watermill center
2014

1001 pages en dégradé de bleu, reliées en 5 livres. Chaque page est trempée dans un bain d’encre, créant différents effets et compositions aléatoires. Ces livres ont été présentés lors de la soirée de gala Watermill dont le thème était Les Mille et Une Nuits de Shéhérazade.

 

Commissaires Robert Wilson et Noah Koshbin

1001 pages en dégradé de bleu, reliées en 5 livres. Chaque page est trempée dans un bain d’encre, créant différents effets et compositions aléatoires. Ces livres ont été présentés lors de la soirée de gala Watermill dont le thème était Les Mille et Une Nuits de Shéhérazade.

 

Commissaires Robert Wilson et Noah Koshbin

Ramettes

+ -
objet
2010

Recherches autour de la récupération et la valorisation de chutes de papier issues de la découpe des livres après impression et reliure.

Recherches autour de la récupération et la valorisation de chutes de papier issues de la découpe des livres après impression et reliure.

Céramiques

+ -
objet
2000

Expérimentations formelles avec le matériau céramique. Travail de découpe de plaques, de modelage, de textures avec divers outils, engobes et émaux.

Centre André Malraux Dominique Le Gac

Expérimentations formelles avec le matériau céramique. Travail de découpe de plaques, de modelage, de textures avec divers outils, engobes et émaux.

Centre André Malraux Dominique Le Gac